Aller au contenu principal

Croisières sur la Seine : découvrir les ponts de Paris

Croisières sur la Seine : découvrir les ponts de Paris

Croisières sur la Seine : à la découverte des ponts de Paris 

Si les croisières sur la Seine sont aussi prisées, ce n’est pas uniquement pour les splendeurs visuelles qu’elles peuvent offrir. La découverte des ponts de Paris s’accompagne d’anecdotes méconnues qui vous feront plonger dans plus de quatre siècles d’Histoire.

L’histoire des ponts de Paris

À l’époque romaine, Paris s’étendait de l’Île de la Cité au bas de la rue Saint-Jacques sur un axe rectiligne nord-sud. Le Petit Pont a été le premier point de traverse entre la Rive gauche et là où se trouve aujourd’hui la cathédrale Notre-Dame de Paris. La largeur de la Seine y est en ce point la plus faible.

Ce pont a subi de nombreuses crues et autant de reconstructions au cours de l’Histoire. Celui qu’on peut fouler aujourd’hui n’a pas bougé depuis 1858 et a même gardé son nom initial.

Comme le Petit Pont, beaucoup de ponts de Paris ont eu une existence tourmentée. Au Moyen Âge, on y intégrait des maisons et des boutiques. Au XIXe siècle, certains ponts suspendus avaient été installés au-dessus de la Seine. Mais les lois de la physique et les conditions climatiques ont finalement eu raison de ces constructions.

On comptabilise à ce jour dans Paris 37 ponts enjambant la Seine. Le dernier en date est une passerelle piétonne et cycliste qui réunit les nouveaux quartiers des douzième et treizième arrondissements. Avec le développement de l’automobile à partir des années 1950, des ponts ont été bâtis pour assembler toutes les parcelles du boulevard périphérique.

Quels ponts emblématiques peut-on apercevoir lors d’une croisière en bateau-mouche ? 

Le plus ancien pont de Paris, visible au cours d’une croisière en bateau mouche, est le Pont Neuf. Son édification fait suite à l’aménagement des premiers quais au début du XVIe siècle. Il s’agit du premier pont en pierre et de la première connexion directe entre la Rive droite et la Rive gauche. Pour ce faire, il s’appuie sur la pointe Ouest de l’Île de la Cité. Il est facilement reconnaissable grâce à sa statue équestre du roi Henri IV et à ses balcons latéraux en forme de demi-cercles.

Le pont des Arts a été le premier à disposer d’une structure métallique. C’est sur ce fameux pont que les cadenas de l’amour ont d’abord été accrochés. La Ville de Paris a décidé de recouvrir les rambardes de plaques en verre pour éviter un effondrement dû à un poids trop élevé.

Symbole de l’amitié franco-russe et de l’Exposition universelle de 1900, le pont Alexandre III est un incontournable. Il se distingue par ses candélabres et ses quatre colonnes, à deux pas du Petit Palais et du Grand Palais. Ses intenses couleurs blanche, noire et or se détachent nettement du paysage à tout moment de la journée.

Le pont de l’Alma est connu pour la statue du Zouave. Le corps de la sculpture est un indicateur du niveau de la Seine. Si l’eau atteint les pieds, c’est que la crue commence à comporter des risques !

Les avantages de la découverte des ponts de Paris en bateau-mouche 

Les matériaux qui composent les ponts de Paris sont caractéristiques des époques de construction. Les croisières en bateau-mouche offrent un point de vue unique sur les fondations et les raccordements. Elles constituent le seul moyen de s’en approcher de dessous.

Les monuments bordant la Seine sont inséparables des ponts qui les joignent. Découvrir ces ouvrages d’art, c’est recoller le puzzle de l’histoire de Paris. Admirer leur diversité, c’est comprendre les enjeux d’urbanisme que la Ville Lumière a connus.

Enfin, la perception depuis la Seine est toute autre. L’ombre des ponts abrite des recoins inattendus. Le clapotis de l’eau sur les infrastructures stimule l’ouïe. Les reflets, le déplacement de la faune et de la flore aquatiques étonnent. Un feu d’artifice sensoriel vous attend à bord de votre croisière sur la Seine. Un autre Paris s’offre à vous.